Galerie de photos

la Distylerie été 2015

Des impressions de Christian et Mireille Bourry

la distylerie au sténopée

Le sténopée est un procédé de prise de vue, de « mise en boîte », que Claire-Annette Mussard a exercé avec talent autour de la distylerie.

photos CA.Mussard


 

Voici un joli texte et une illustration à propos du port de Fleurville, du Café de la Marine, de la Mère et du Père François, daté de l’année de la construction de la Distylerie!

Finalement, nous sommes arrivés à proximité du pont suspendu de Fleurville; comme bourry, le port à l'aubeStephen halait vivement l’Arar, suivant le virage sous le pont, ce n’était pas pour le bateau que je me sentais anxieux. Je désirais voir une certaine personne, et elle était là, lavant dans la rivière ! Vous pouvez vous demander pourquoi un si fort désir de rencontrer cette lavandière-là. La raison est qu’elle cuisine à merveille et que son mari tient un petit bistrot. Il est réellement extraordinaire de voir la façon dont on est servi dans quelques-uns de ces humbles établissements de la Saône : il faut le reconnaître. Nous avons fait un déjeuner de princes : un gros melon mûr, un plat de poissons extrêmement frais, du poulet sauté, d’excellents fromages et une abondance de poires, pêches, et raisins pour le dessert, le tout servi avec une élégance et une propreté irréprochables.

Dans la pièce ou nous avons pris notre repas, la vue donne sur la Saône. Au cours d’un précédent voyage, ayant dîné ici, nous avions une vue parfaite sur le Mont Blanc durant tout le repas. Notre hôte ignorait totalement que le Mont Blanc était visible de sa fenêtre; il l’avait toujours pris pour un nuage.

Un voyage d’été sur la rivière Saône de Philip Gilbert HAMMERTON, Londres 1887
Lettre XLIII. Port de Fleurville le 4 septembre 1886. illustration de J.PENNEL ou de GH HAMERTON


 

Et encore des photos en vrac de divers coins de la Distylerie, vue par divers regards
La distylerie en hiver

Photos Michel Froidevaux